Le travail sur le fonds Poyet depuis 1987 et la rédaction d'un bulletin bisannuel qui s'appelait ""Mémoire photographique champenoise", durant  13 numéros,
 me permettent de vous proposer quelques textes  autour de la photographie ancienne et de son histoire...

Histoire de la photographie

- Photosensibilité et chambre noire
- Nicéphore Niepce 
- Daguerre
- Encore Daguerre
- William Fox Talbot inventeur du négatif
- Alphonse Poitevin
- Hercule Florence, tout seul au Brésil
- La fabrication des plaques négativess
- L'histoire de la photographie vue par l'imagerie d'Epinal
- George Eastman, inventeur de l'appareil Brownie
- Charles Pathé , les Frères Pathé
- Les premiers trucages en photographie
- Le sténopé, l'appareil le plus simple du monde
- La photographie en couleurs : le génie des Frères Lumière
L'inventaire du Monde entrepris par Albert Kahn sur autochromes
- Charles Baudelaire et la photographie
- Une réflexion de Bernard Marbot sur l'histoire de la photographie
L'appareil photo d'hier, une histoire dans l'histoire de la photographie


En trainant dans de vieilles revues ou en suivant l'actualité ...

Un très beau texte de Michel Tournier extrait du "Roi des Aulnes" qui évoque des impressions nées dans le laboratoire :

"Le développement des films et la découverte des images négatives comportent une tentation et un regret. Car ces négatifs examinés par transparence sont d'un charme incomparable, et il trop évident que le tirage qui restituera l'image positive a le sens d'une dégradation. La richesse des nuances et des détails, la profondeur des tons, la luminosité nocturne qui éclaire l'image négative, tout cela ne serait rien encore sans l'étrangeté qui nait de l'inversion des valeurs. Le visage aux cheveux blancs et aux dents noires, au front noir et aux sourcils blancs, l'œil dont le blanc est noir, et la pupille un petit trou clair, le paysage dont les arbres se détachent comme des plumets de cygne sur un ciel d'encre, le corps nu dont les régions les plus tendres, les plus laiteuses en réalité sont ici les plus ombrées, les plus plombées, ce perpétuel démenti à nos habitudes visuelles semblent introduire un monde inversé, mais un monde d'images et donc sans malignité, toujours redressable à volonté, c'est-à-dire exactement réversible.

C'est dans la nuit rouge du laboratoire que le négatif s'impose souverainement. Hier soir, je me suis enfermé dans mon cagibi vers sept heures. Comme chaque fois, j'y ai aussitôt perdu la notion du temps. J'en suis ressorti hagard et tremblant de fatigue au milieu de la nuit. Il y a de la messe noire tout de même dans les manipulations auxquelles on soumet impunément cette émanation si personnelle d'autrui, son image, comme il y a du tabernacle dans l'agrandisseur, de l'enfer dans la lumière sanglante où l'on baigne, de l'alchimie dans les bacs de révélateur, d'arrêt et de fixage où l'on jette successivement les épreuves impressionnées. Et il n'est pas jusqu'aux odeurs de bisulfite, d'hydroquinone, d'acide acétique et d'hyposulfite qui contribuent à charger de maléfices une atmosphère déjà confinée.

Mais c'est encore de l'agrandissement de l'image et des possibilités d'inversion qu'il offre que découlent les plus rares pouvoirs du photographe. Car il n'y a pas que la métamorphose du noir et blanc et sa réciproque. Il y a aussi la possibilité en retournant le négatif dans le porte-vue de mettre la gauche à droite et la droite à gauche. Double inversion donc après le développement, à laquelle prélude naïvement, dans les vieux appareils, au moment de la prise de vue, le renversement – la tête en bas – du sujet. Ce qu'il y a de magie – bénéfique et maléfique- dans la photographie est ainsi surabondamment commenté par ces phénomènes mineurs, mais caractéristiques."


Le sténopé
Samuel Morse et Daguerre
La plus grande chambre photographique du monde
Les débuts de la photographie animalière en 1858
Le radar contrôleur de vitesse en 1900
La silhouette et le photographe
Fautographie
La carte postale illustrée. Article de 1904
La carte postale illustrée. Procédés d'impression 1908. Extrait de la revue Le Cosmos du 14 novembre 1908.
Un laboratoire de 150 ans découvert
Méthode de photocollographie
 La photo magique
Le phototricycle
Idées et astuces photographiques en 1885
La télécopie en 1895
La photolithographie ou photocéramique ou encore photoémaillage
L'ancêtre du photomaton date de 1889
Bien avant les  drones : la photographie en cerf volant 1889
Anamorphose et photographie
La photo d'identité dans l'histoire du portrait
Une réflexion de Michel Tournier dans "Le roi des aulnes" à travers son personnage principal, Abel Tiffaugues : le négatif et le travail du laboratoire

Retour à la page d'accueil du site